Rechercher
  • Jeunes Chasseurs d'IDF

💥 Flash Back n°3 💥

Yoan nous partage son expérience de ses premières sorties à l'approche et à l'affût au brocard dans les Landes.

Arrivés dans la nuit du 6 au 7 Juin vers 3h30 du matin nous nous sommes couché plein de motivation pour attaquer la journée du 7. Bien reposés Hugo nous a emmené découvrir le territoire de chasse avec plusieurs secteurs bien défini et plusieurs biotopes, aussi beaux les uns que les autres.



Pour ma première soirée de chasse à l’approche nous sommes partis avec Margaux sur le secteur dit du gaz, après avoir mis un peu de temps à nous repérer, nous avons réussi à trouver un très beau brocard avec une chevrette et l’adrénaline commença tout de suite à monter alors que nous commencions à les approcher très silencieusement. difficile d’effectuer immédiatement un tir en toute sécurité car ces derniers étaient arrêtés sur le haut d’une petite colline, nous attendions patiemment qu’ils avancent jusqu’à arriver sur le bas de celle-ci et nous du haut. Arrive enfin le moment où une occasion de tir se présenta, je prend la canne d’approche me positionne pour tirer et jauge la distance qui est d’environ de 150m, je pense ajuster mon tir comme il faut mais échoue à mon grand regret.

Le lendemain matin nous faisions une très belle approche en rampant sur environ 300 mètres mais sans occasion de tir sur un très joli brocard avec un voile blanc sur la tête ainsi qu’une approche à 30-40 mètres sur 2 jeunes mâles. Nous décidions le soir de rester sur le même territoire à l’affût afin de réussir notre prélèvement, après quelques heures d’attente le petit prince des forêts sorti des bois et s’approcha vers nous très tranquillement. Arriver à une cinquantaine de mètres je saisie ma chance pour tirer et me positionne en appuie sur l’épaule de Margaux, malheureusement je ratais une nouvelle fois ma cible... A notre retour au gites nous apprenons que Clément avait prélever le très beau mal au voile blanc que nous avions approché le matin.

Après une courte nuit de sommeil nous partons le lendemain matin sur le lieu dit Pont bleu où malheureusement nous ne feront aucune approche.

Le dernier soir arrivé, je suis parti sur le lieu dît Mirefleur avec Clément un des plus beau territoire à mon goût, quelques minutes après être parti nous réalisons une belle approche sur une chevrette à une trentaine de mètres, afin de ne pas la déranger et de ne pas la faire aboyer Clément décida de rebrousser chemin pour en emprunter un autre, mise à part 2-3 aboiements nous traversions tout le territoire sans voir d’autre chevreuil... Arrivés à la dernière prairie notre dernière chance se trouva ici mais notre espoir resta vain... Au moment où nous allions prendre le chemin du retour il resta une petite éclaircie sur notre gauche où Clément repéra le haut de la tête d’un très joli brocard sur le coup je ne le repérais pas tout de suite mais une fois repéré je le mis rapidement en joue afin de pouvoir effectuer mon tir, cela me pris quelques secondes à pouvoir l’ajuster dans la lunette mais chose faite je tirai et réussi à le faire tomber avant que Clement abrège ses souffrances...

J’étais très heureux d’avoir réussi à prélever mon premier brocard et en plus à l’approche, c’était une chose magique.




Je tiens à remercier Margaux de m’avoir guider la plupart du séjour, merci à Clément de m’avoir fait prélever mon premier brocard ainsi qu’un grand merci à Hugo, l’association des jeunes chasseurs d’île de France, l’ACCA des Landes et Baptiste allias Robin des ronces pour la transmission de son savoir et sa passion

17 vues